L'alimentation anti cellulite

Publié le par Aliénor

  

Les légumes pour drainer l’eau
 
L’ail, le fenouil, l’oignon, le poireau, le céleri, exercent sur l’organisme une fonction diurétique. Ils favorisent ainsi l’élimination de l’eau que l’organisme à tendance à stocker, notamment à certain moment du cycle (avant les règles).
Attention à ne pas trop saler les légumes car le sel retient l’eau et donc favorise l’apparition de cellulite quand il est consommé avec excès.
Idem, ayez la main légère sur la vinaigrette qui apporte beaucoup de calories sous un faible volume.
Consommez autant de légumes crus que cuits car chaque mode à ses avantages : les légumes crus gardent toutes leurs vitamines et les légumes cuits sont plus digestes et évitent les ballonnements.
 
 
Viande, œufs et poissons pour fabriquer du muscle.
 
Ils sont riches en protéines, les nutriments qui permettent de fabriquer du muscle … et ne peuvent se transformer en graisse.
En effet, les protéines consommées en trop sont détruites car elles ne peuvent être stockées.
Les diététiciens et nutritionnistes constatent que les femmes qui veulent perdre du poids en général et de la cellulite en particulier ne consomment pas assez de protéines et trop de crudités trop assaisonnées. Résultat, l’organisme doit aller puiser dans les muscles les protéines qui ne sont pas présentes dans l’alimentation. Certes, elles perdent du poids, mais de la masse maigre (muscle) et non de la masse grasse. Les kilos et la cellulite s’installent, ce qui n’est pas vraiment l’effet désiré.
 
 
Les clefs de l’équilibre
 
Il faut donc trouver le juste milieu.
Manger un gramme de protéine par jour et par kilo de masse corporelle (soit 60g de protéines par jour pour une femme de 60 kilos), et 5 fruits et légumes par jour, peu assaisonnés, permet d’être en bonne santé et d’éliminer progressivement les kilos superflus, surtout si on consomme des fruits et légumes aux propriétés diurétique (l’ail, le fenouil, l’oignon, le poireau, l’asperge, le céleri, la pomme, l’ananas, l’abricot, le cassis, la cerise, le citron, la fraise, la framboise, la goyave, le fruit de la passion, le kiwi, …)
 
 
Structurer un repas
 
 
 
 
 
 
 
Manger, c'est avant tout faire le plein d'énergie sous forme de lipides et de glucides… mais pas seulement ! L'organisme a également besoin de protéines pour la fabrication des cellules, de fibres pour faciliter le transit intestinal, de minéraux et de vitamines pour la croissance et la vitalité. Mais aucun aliment ne concentre tous ces nutriments à la fois ! Il faut donc jouer la complémentarité entre les différentes familles pour satisfaire tous nos besoins nutritionnels. Ainsi, un repas équilibré doit être composé avec :
  • Une portion de viande, poisson ou oeuf comme source de protéines et de fer (ou un équivalent végétal tels que les légumes secs, les céréales ou le soja) ;
  • Un plat de féculents, de légumes secs ou du pain comme source de glucides complexes, de fibres et de minéraux ;
  • Des légumes et fruits dont au moins une crudité pour les fibres, vitamines et minéraux ;
  • Un produit laitier pour l'apport de calcium ;
  • Un corps gras pour les acides gras essentiels et certaines vitamines ;
  • Sans oublier l'eau, essentielle pour l'hydratation et l'apport complémentaire de minéraux.
 
En pratique...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En France, tous ces aliments sont traditionnellement répartis en une entrée, un plat de résistance, éventuellement du fromage et un dessert. Voici donc quelques exemples de repas équilibrés :
 
 
 
Exemple 1
Exemple 2
Salade d'endives en vinaigrette
(légumes crus + huile)
Taboulé au citron
(petite portion de féculents + huile)
Filet de daurade aux tagliatelles
(protéines + féculents + beurre)
Rôti de porc et ratatouille
(protéines + légumes + huile)
Yaourt aux fruits
(produit laitier + sucre)
Fromage et pain
(produit laitier + petite portion de féculents)
Eau
Eau
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Apprenez à ruser !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour ne pas vous trompez dans la composition du repas, choisissez d'abord un produit dont vous avez envie sur le moment, parmi les différents groupes d'aliments : par exemple, du poulet rôti. Complétez-le ensuite avec les autres groupes d'aliments : ajoutez par exemple à cette viande une portion de riz en guise de féculents, une salade verte pour les crudités et un laitage en dessert.
Avec le couscous ou la paella, le plat rassemble tous les groupes d'aliments à la fois : viande, féculents et légumes ! Comment faire alors ? Il suffit de chercher l'élément manquant, c'est-à-dire un laitage et un fruit. Autre exemple : la quiche lorraine, comprenant du jambon, des oeufs, du lait, de la farine (féculents) et de la crème fraîche. Pour l'accompagner, vous n'avez plus qu'à ajouter une entrée de crudités et un fruit en dessert, plutôt que du fromage qui rendrait le repas globalement trop gras !
 
 
L'équilibre au fil du temps
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mais l'équilibre alimentaire ne se fait pas que sur un plat, ni même sur un repas ! Il s'effectue sur une journée entière, voir même sur la semaine. Si vous mangez trop ou trop peu à un repas, vous pouvez très bien rétablir l'équilibre au repas suivant. Alors, l'équilibre alimentaire : n'en faites plus tout un plat ! N'oubliez pas que manger est avant tout un plaisir et un moyen de nous garantir une bonne santé !
 
 
 
Pour bien manger, ces quelques conseils peuvent vous aider à ne pas commettre d'erreur :
 
1 - Evitez le grignotage ou alors prenez une vraie collation avec fruits et laitages.
2 - Consommez un peu de matières grasses de cuisson et d’assaisonnement
     (beurre, huile).
3 - Mangez des fruits et/ou des légumes, crus ou cuits, à tous les repas.
4 - Accordez une large place au pain.
5 - Consommez plus souvent des légumes secs.
6 - Limitez les confiseries.
7 - Modérez votre consommation de fritures ; il n’existe pas d’huiles légères.
8 - Consommez un produit laitier à chaque repas y compris au petit déjeuner,
     c’est la seule façon de couvrir les besoins en calcium à tous les âges de
     la vie.
9 - Variez les fromages aussi souvent que possible, essayez les goûts
     nouveaux.
10 - Mangez dans le calme et consacrez du temps à vos repas.
11 - Buvez de l’eau à volonté, pendant les repas ou en dehors.
12 - Attention aux calories apportées par le vin et les alcools
      (1 g d’alcool = 7 Kcal).
 

Publié dans Bien être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lux 10/01/2006 11:46

... Ce qui prouve bien qu'en ce moment je me nourrit comme une patate